Feeds:
Posts
Comments

Posts Tagged ‘mimouna club fes fez Maroc marocain judaism islam cohabitation kamal hachkar tinghir jerusalem les echos du mellah maimonide juif’

Mercredi 21 Novembre 2012,

Mimouna Club Fez a eu le plaisir d’organiser une table ronde au Maimonide (Centre de la communauté juive de Fès) où l’invité d’honneur était le réalisateur du film documentaire « Tinghir – Jérusalem : les échos du Mellah » Kamal Hachkar.

Kamal Hachkar

C’était une journée exceptionnelle, les amis de ce club culturel ont joui le débat avec ce jeune réalisateur autodidacte qui est professeur d’Histoire-Géographie dans un des lycées de Paris. Ce dernier a voulu passer un message pacifique, en relatant l’exode massif des familles juives marocaines et notamment juives amazighes en Israël. Le réalisateur a fouillé dans le passé pour collecter plus d’informations sur cet exode (Les raisons et les conséquences) qui a laissé des cicatrices profondes dans l’histoire d’un Maroc multiple et pluriel.

La journée de ce Mercredi 21 Novembre a commencé par une petite tournée dans le centre Maimonide, la où les membres et les invités du club accompagnés de Kamel Hachkar, ont découvert une salle que je dirais «nostalgique», pleins de photos sur les murs qui témoignent d’une époque merveilleuse, des visites de personnalités célèbres représentant les deux communautés juive et musulmane de la ville de Fès, une époque aujourd’hui révolue.

422977_501335636565453_1905227796_n

En commençant par une présentation générale du Club Mimouna Fez, les participants de cette table ronde étaient excités à discuter et à avoir plus d’informations sur ce film documentaire et surtout, ils ont voulu savoir les raisons qui ont poussé ce réalisateur à travailler sur ce sujet et sur Tinghir particulièrement. Quant a lui Kamal Hachkar, il était très généreux sur ce niveau, il a expliqué davantage l’idée de ce film documentaire, en le présentant comme moyen important pour passer des messages de paix et de tolérance et surtout, pour encourager les Marocains à s’ouvrir sur la culture, les arts, et les identités de leurs pays.

table ronde

Kamal Hachkar, a mentionné des noms qui ont encouragé et soutenu la réalisation de ce travail, dont feu Simon Levy. Il a ajouté que ce travail a été le fruit de plusieurs années de recherches un peu partout dans les archives de certaines villes (Rabat, Casablanca, Fès, Nantes, Jérusalem etc.) Il a parlé aussi de multiples étapes qu’il a traversé pour pouvoir réaliser cette oeuvre à la manière qu’il voulait. Avec enthousiasme et bonne volonté, ce jeune Franco-Marocain a su réaliser ses objectifs, et je cite quelques uns : l’encouragement des jeunes à la préservation et la protection du patrimoine culturel Marocain. Et l’appel à la mobilisation des jeunes pour construire un monde où la paix et la tolérance ont une place indispensable.

Après avoir traité plusieurs sujets concernant ce film documentaire qui a récolté plusieurs prix nationaux et internationaux, l’ensemble des participants à cette table ronde se sont mis d’accord que l’acceptation d’autrui malgré ses différences, est un moyen indispensable pour que la paix et la tolérance jaillissent dans les cœurs des gens, et qu’il faut obligatoirement éduquer les générations qui viennent à conserver et prendre soin de leur héritage et histoire.

598379_501339279898422_892543413_n

Le patrimoine culturel Marocain nous appartient à nous tous, juifs et musulmans, arabes et amazighs, Préservons le!

 

— Je tiens à remercier au nom de l’équipe organisatrice et aux noms de tous les amis du Club Mimouna, M. Armand Guigui le président de la communauté juive de Fès, Sefrou, et Oujda qui nous a donné la chance d’avoir un local où l’évènement s’est déroulé.

 

Récit par Bouchra Choukrani

Read Full Post »